Bracelet Tibétain

A la découverte du Bracelet Tibétain

Beaucoup d'adeptes de la lithothérapie ou du yoga apprécient les bracelets tibétains (les plus connus étant les bracelets à cordon rouge, portés par de nombreuses stars), sans vraiment en connaître la signification, l'utilisation ou les bienfaits.

Ces bracelets hommes ou femmes, remplis de sens, sont issus des traditions tibétaines et sont confectionnés à la main par des moines bouddhistes. Bien que l’on parle très souvent des mâlâs, sortes de chapelets tibétains, nous souhaitons vous présenter aujourd'hui des bracelets plus discrets, mais non moins chargés d’énergies : les bracelets tibétains tressés.

Réalisés par des moines bouddhistes du Tibet, ces bracelets tressés portent bonheur, car ils délivrent des énergies positives puissantes dont les effets se feront sentir dans votre quotidien.

Découvrez la signification du bracelet mala tibétain et ses incroyables vertus.

Bracelets Tibétains
3 bracelets tibétains

Des bracelets pour supporter le travail des moines bouddhistes

Avant de vous parler en détail de la confection des bracelets tibétains (parfois appelés bracelets hindous) et de leurs effets, nous souhaitons vous parler un peu plus du travail des moines. Peu abordé, le sujet du travail des moines bouddhistes reste important, car il contribue à la diffusion des apprentissages autour de leur philosophie de vie. Par ailleurs, les bracelets étant confectionnés par des moines, il nous semble indispensable de valoriser leur implication pour que vous considériez ces bracelets à leur juste valeur.

L’origine des bracelets tibétains, et leur fabrication par les moines remonte à plus de 3000 ans. Pour la comprendre, il faut avoir en tête quelques principes de la vie monastique.

Traditionnellement, le travail ne fait pas partie de la philosophie bouddhiste. En effet, pour ne pas être tentés, les moines bouddhistes ne possèdent pas d’argent et ne travaillent pas. Ils vivent de l’aumône, qui selon les us et coutumes, est une offrande à Dieu. 

Pour se nourrir, ils mendient en défilant devant la population que l’on appelle les laïcs. Ces derniers leur donnent de quoi manger : c’est pour eux une façon de faire une bonne action et d'obtenir des mérites, qui se traduiront par une vie heureuse après la réincarnation. 

On peut d’ailleurs voir, dans de nombreux pays d’Asie comme en Thaïlande ou au Laos, les moines recevoir des offrandes quotidiennement lors de processions et à l’occasion de grandes célébrations en rapport avec le calendrier lunaire ou la vie des habitants (mariage, décès, naissance…). 

Comme dans d'autres religions, la pauvreté est une caractéristique importante de la vie monacale. En mendiant, ils apprennent l’humilité. En ne possédant que très peu de choses, ils n’ont pas d’attachement aux biens matériels. L’envie et la convoitise sont à proscrire : ils sont contraires à la philosophie bouddhiste, et sont un barrage sur le chemin de l'Éveil et de la connaissance.

Cependant, cette vision du moine bouddhiste mendiant a évolué, notamment en Chine, où l’aspect péjoratif du travail a été transformé. Ainsi, les provinces tibétaines, sous l’influence chinoise, ont vu leurs pratiques monastiques changer. 

La mendicité étant mal vue dans l’Empire du Milieu, beaucoup de moines se sont mis à travailler au sein de leurs monastères. La valeur travail finit par s’imposer face à la tradition du Vinaya, qui régit le code et les règles de la vie des moines. Cela développe au fil du temps le concept d’autosuffisance des communautés religieuses. 

Aujourd’hui, si vous vous rendez en Chine, au Tibet ou au Népal par exemple, vous verrez très souvent des moines à l’œuvre. Ils fabriquent des bracelets tressés, des bracelets malas, écrivent des livres et vendent toutes sortes d’objets sacrés au sein même de leur monastère. 

Cela a deux avantages : d’une part, le travail permet aux moines d’entretenir leur lieu de vie et de subvenir à une partie de leurs besoins, qui restent simples et minimalistes. La liste des possessions autorisées est réduite à 8 objets indispensables : un vêtement à double épaisseur pour l’hiver, un vêtement simple épaisseur, un autre vêtement en guise de sous-vêtement, une ceinture, une aiguille à coudre, un bol pour la nourriture, un filtre à eau ainsi qu’un rasoir.

D’autre part, le travail les aide à varier l’activité méditative. Celle-ci peut s’effectuer soit en portant son intention sur sa réflexion, soit par la prière. Mais elle peut aussi se pratiquer de façon active, en focalisant sa pensée sur un objet. En alternant ces deux procédés, les moines voient leur méditation facilitée. 

Le travail est alors envisagé par les moines comme une partie intégrante du procédé de méditation. Les moines tibétains fabriquent des bracelets en pleine conscience. Ils sont en parfaite harmonie avec l’activité et celle-ci leur permet de travailler l’effort, la patience et participe au don de soi, trois principes très importants pour les bouddhistes. En réalisant les bracelets tressés, les moines tibétains font don de leur temps et de leur concentration et transmettent les énergies positives puissantes aux objets confectionnés.

Le travail manuel, qui était au départ proscrit pour les moines, devient alors une façon à part entière de vivre et pratiquer la religion et de transmettre des traditions ancestrales.

Bracelets Tibétains Symbole Om
Le signe Aum

L’importance des mantras dans la fabrication des bracelets tibétains tressés

Lors de la fabrication de bracelets tibetains, les moines bouddhistes récitent des mantras. Cette pratique les aide à méditer et permet aussi de charger les bracelets d’une belle énergie. Dans le bouddhisme et ses courants annexes (jaïnisme, hindouisme et sikhisme), ils correspondent des formules sacrées, des sortes d’incantations d’une seule ou plusieurs syllabes, répétées sans cesse en suivant un certain rythme. 

Issu du sanskrit, le mot mantra est difficilement traduisible. L’étymologie lui confère une définition proche de la formule «instrument de pensée». Le plus connu des sons sacrés est Om, qui guérit l’âme et le corps. Utilisé dans de très nombreuses formules, l’Om hindouiste représente le son originel à l’origine du monde. Associé à la pratique du yoga et à la position du lotus, il provoque chez celui qui le prononce relâchement, relaxation voire de la joie. Les mantras en général se basent sur le pouvoir du son émis par la voix.

En effet, par ses vibrations et sa résonance, le son a le pouvoir de modifier son environnement ainsi que les personnes qui déclament les mantras. Cela signifie qu’ils peuvent guérir votre esprit, votre âme et votre corps. Par ailleurs, les paroles aident à la pratique de la méditation puisqu’elles canalisent l’esprit tout en exprimant des états de conscience forts. 

D’un point de vue scientifique, il est bien connu que le chant, tout comme la récitation, libère des endorphines qui diminuent la production d’hormones du stress. De ce fait, prononcer à voix haute des affirmations positives lors d’une séance de méditation permet de transmettre à la fois l’énergie procurée par leurs prononciations, mais aussi de transmettre celles invoquées par les mantras en question.

Tout au long de la fabrication des bracelets tibétains, les moines récitent des mantras afin d’entrer dans un état méditatif profond. Par conséquent, ils chargent aussi les bracelets des énergies transformatrices de ces incantations. Autrement dit, posséder l’un de ces bracelets aura un impact positif sur votre quotidien. Au travers de leurs voix, les moines emplissent les bijoux d’une onde positive, de bonnes intentions et de sérénité. 

Étant sans cesse à la recherche de la pureté de l’être, ils associent à ces bracelets des vibrations transformatrices qui œuvreront au développement de votre âme.

Le bouddhisme compte de nombreux mantras outre le Om sacré. Par exemple, celui de la divinité de la sagesse Mañjuśrī. En l’invoquant au moyen de la formule associée, les religieux et les fidèles reçoivent la capacité de développer leur intelligence, et de maintenir leur mémoire en bonne santé. 

Autre exemple avec celui de Bhaishajyaguru : en faisant référence au bouddha de la médecine, les moines demandent à cette figure de la mythologie bouddhiste guérison et protection. On dit aussi qu’il purifie le karma et le nettoie des ondes négatives qui le polluent. 

En résumé, les mantras vous apportent l’énergie émise par le son de la voix, mais aussi par les intentions qu’ils transmettent. Au contact de votre peau, le bracelet tressé tibétain vous transmet l’énergie créée par les moines pour vous apporter bien-être et paix intérieure.


Statuettes représentant 3 moines tibétains

Les effets des bracelets tibétains tressés

Vous l’aurez remarqué, les bracelets bouddhistes tibétains tressés sont fabriqués grâce à des nœuds. Unisexes, ils peuvent être portés par les hommes comme par les femmes. Les moines réalisent des nœuds porte-bonheurs pour tout le monde.

Il n’y a pas de pouvoir magique, ce sont les énergies délivrées par les moines qui sont emprisonnées dans ces nœuds. Plus vous portez les bracelets, plus vous êtes connectés avec eux : ils vous délivrent alors leurs bienfaits. 

Portés à la main gauche, les bracelets vont peu à peu se détendre et être plus flexibles autour de votre poignet gauche : l'énergie positive pourra alors être transmise en douceur à celui ou celle qui porte le bracelet. Bien sûr, vous pouvez le nouer à votre poignet droit si vous préférez.

Sachez cependant que la tradition préconise le port des bracelets tibétains à gauche. Ainsi, ils sont de véritables porte-bonheur qui vous apportent chance et prospérité.

Si vous aimez la méditation et la relaxation et la respiration, vous pourrez porter votre bracelet tibétain durant vos séances. Puisqu’ils sont chargés d’ondes positives et apaisantes, ils vous accompagneront dans votre recherche de sérénité. Pour commencer votre séance et entrer petit à petit dans un état contemplatif, vous devez calmerr votre esprit. Prenez conscience de votre respiration, et concentrez vos pensées sur votre bracelet et aux bienfaits qu’il va vous procurer.

Les bracelets spirituels tibétains éloignent les sentiments négatifs. On en dénombre 6 dans la mythologie bouddhiste : l’avidité, l’orgueil, la jalousie, la colère, l’ignorance et le désir.

En effet, pour tendre vers les principes fondateurs du bouddhisme, il faut valoriser des émotions positives telles que la compassion, la générosité et la sagesse spirituelle, tout en éloignant les énergies citées plus haut, à la manière de bouddha.

Dans les principes de bouddha, l’homme doit embrasser la vacuité de son être et ne pas céder à l’envie et au désir qui n’engendrent que souffrance du corps, de l’esprit et de l’âme.

Autrement dit, ces bracelets influenceront votre quotidien en soufflant une légère brise d’énergies positives qui vous permettront d’aborder au quotidien les obstacles et les frustrations dans votre vie personnelle et professionnelle avec plus de sérénité.

Vous trouverez parmi les créations des moines bouddhistes différents styles de bijoux : des bracelets tressés mais aussi des bracelets shamballa tibétains. Bien que certains utilisent ces appellations pour l’un ou l’autre, il faut bien les différencier.

Les bracelets tressés sont fabriqués avec des matériaux simples : seulement de la cordelette, ou ornés simplement d'une ou deux pierres naturelles ou encore d’une petite breloque. Les shamballas sont également des bracelets pour femme et homme faits de corde, mais avec plusieurs perles.

En fait, ils associent perles rondes et macramé, à ne pas confondre avec les bracelets utilisés en lithothérapie où les cristaux sont l’élément essentiel.

Les bracelets tissés sont confectionnés selon le procédé du nœud sans fin, dit aussi nœud éternel. Ce type de nœud est très important dans la culture tibétaine, puisqu’il symbolise le lien entre les êtres et l’univers. On dit aussi que le nœud sans fin est lié à Bouddha en représentant son enseignement éternel qui accompagne les hommes depuis des millénaires. 

Pour choisir le meilleur bracelet bouddhiste tibétain tressé pour vous, suivez votre intuition, ou fiez-vous aux coloris de ceux-ci.

Les couleurs sont symboliques et les effets seront différents. Selon les traditions hindoues et bouddhistes, le corps possède des chakras à différents endroits du corps. Une couleur différente leur est associée, tel un code. En choisissant une certaine teinte, vous pourrez travailler le chakra qui lui correspond.

Rééquilibrer ses chakras possède de nombreuses vertus, mais pour résumer, cela permet aux énergies vitales de bien circuler dans votre corps et votre esprit. 

Par conséquent, lorsque vos chakras sont équilibrés, vous pouvez expérimenter des émotions positives comme l’amour, la joie ou encore la confiance.

Dans le cas contraire, vous pouvez vous sentir fatigué, triste et ressentir des douleurs. Bien choisir la couleur de votre bracelet n’a pas qu'une fonction esthétique et peut vraiment vous aider à vous sentir mieux.

Ainsi :

  • Le bracelet tibétain bleu favorisera la pureté de l’âme, la guérison et la santé. Lié au chakra du troisième œil, il éloignera la maladie. Il aide son porteur à surmonter des émotions négatives comme la colère.
  • Le bracelet tibétain blanc fait écho à la sagesse, à la connaissance et l’apprentissage. Il éloigne l’ignorance et est lié au chakra coronal. Le blanc, couleur de pureté, est choisi par les moines pour tenter d’atteindre l’Illumination.
  • Le bracelet tibétain rouge, lié au chakra racine, apporte force, discernement et indépendance. Il éloignera le désir et améliorera votre ancrage. Très prisé, le bracelet rouge est symbole de courage, de vitalité et de passion. Il vous aide à passer à l’action et vous protège de mauvais œil.
  • Le bracelet tibétain vert est un bracelet d’harmonie et d’équilibre. Il vous aide à dépasser vos peurs et à atteindre vos objectifs sereinement. Lié au chakra du cœur, il éloignera la jalousie.
  • Le bracelet tibétain jaune est lié au chakra du plexus solaire. C’est un bracelet qui favorise le renoncement, la sagesse et chasse l’orgueil. Le jaune vous aide à maintenir l’équilibre dans vos émotions.
  • Les bracelets noirs sont un symbole de sobriété et de rigueur. Couleur du mystère et de l’inconnu, le noir pousse à la réflexion et à la recherche de connaissances sur le monde. Les bracelets tibétains noirs ont pour autre vertu d'éloigner l'avidité.

Vous pouvez vous procurer des bracelets pour femme et pour homme de plusieurs couleurs : c’est idéal si vous souhaitez bénéficier de bienfaits en lien avec l’ensemble de vos chakras. Ces accessoires s’accordent à tous les styles vestimentaires. D’ailleurs, ils sont souvent à la mode quand des personnalités les portent en public.

De plus, certains bracelets peuvent être confectionnés avec quelques pierres semi-précieuses comme le lapis lazuli ou la labradorite. Ils permettent d’associer les vertus des mantras aux propriétés des pierres utilisées en lithothérapie.

Par exemple, la pierre œil de tigre est appréciée pour se protéger des énergies négatives ainsi que pour son action contre la perte de motivation et la fatigue. 

Nous vous conseillons de vous tourner vers la signification des pierres (vous trouverez de nombreux articles à ce sujet sur notre blog), pour affiner votre recherche et choisir le bracelet tibétain le plus approprié à votre personnalité et à vos besoins.

Pour conclure, le bracelet bouddhiste tibétain est un accessoire unisexe (pour femme ou homme) discret, simple, mais rempli de vertus. Assez proche de la lithothérapie et de ses bracelets de perles, il est confectionné par des moines tibétains ayant récité un ou plusieurs mantras, et est chargé d’une très grande puissance énergétique.

Choisir l’un de ces bracelets vous permettra de travailler sur vos chakras et d’améliorer en douceur certains aspects de votre vie quotidienne et de votre caractère afin de vous rapprocher un peu plus de la paix et de la sérénité intérieure.

Par ailleurs, en achetant un bracelet tibétain sur notre boutique, pour vous ou en guise de cadeau, vous montrerez votre soutien aux communautés de moines du Tibet, en valorisant leurs principes et en leur permettant ainsi de perpétuer leurs traditions.

Rejoignez le club Namasté