Colliers Mâlâs et Bracelets Mâlâs en Pierre Naturelles

Découvrez nos Colliers Mâla et Bracelets Mâlâ en Pierres Naturelles et améliorez votre quotidien grâce à leurs innombrables bienfait.

Mâlâ : découvrez la puissance des colliers et bracelets tibétains

Les Mâlâs, ces colliers emblématiques des traditions hindouistes et bouddhistes, souvent utilisés par les pratiquants de yoga et de méditation, sont chargés de sens et peuvent vous aider à améliorer votre quotidien. Appréciés pour leurs vertus sur l’esprit, les colliers mâlâ et les bracelets mâlâ sont utilisés depuis des millénaires par les fidèles bouddhistes et hindous. Sur notre boutique, vous trouverez de nombreux mala pour des usages divers. D’où viennent les mâlâs ? Quelle est leur signification et comment les utiliser ? Toutes les réponses dans cet article complet.

Mala Bouddhiste : signification et origines d’un objet sacré

Que signifie mâla ?

En sanskrit, mâlâ signifie guirlande, collier ou chapelet. Ce sont des objets spirituels utilisés pour la récitation des mantras et la protection des âmes.

À l’origine, les malas sont des colliers de « grains » utilisés par les fidèles bouddhistes et hindouistes. On appelle « grains » les graines ou perles utilisées dans la confection des mâlâ. Ils peuvent être réalisés en bois (bois de santal notamment), en véritables graines ou en matériaux naturels tels que les pierres. De l’Inde, à l’Asie du Sud-Est en passant par le Tibet ou la Chine, les malas sont utilisés sous diverses formes. S’ils participaient autrefois à une pratique spirituelle ou religieuse, aujourd’hui leur utilisation s’est étendue à un usage plus populaire de développement personnel, de méditation ou pour le yoga.

À quoi sert un mâlâ ?

Bien que ce collier tibetain sacré ait toujours sensiblement la même composition, ses utilisations varient quelque peu en fonction des traditions.

Dans le bouddhisme, le « japa mâlâ », plus communément appelé le collier mala, accompagne les adeptes dans la récitation des mantras. En effet, les perles du collier servent à compter le nombre de répétitions. Le japa est une technique méditative pendant laquelle le fidèle répète des textes sacrés, jusqu’à un millier de fois par jour.

Dans l’hindouisme, le mâlâ s’appelle aussi collier « rudraksha », en rappel au nom du bois qui sert à confectionner les perles qui le composent : Elaecorpus ganitrus. Le collier rudraksha est traditionnellement porté par Shiva.

Au Tibet, le collier s’appelle « Prengwa » ce qui signifie : rangée ou colonne représentant l’Univers et la continuité. Le mala tibétain est largement issu des pratiques bouddhistes, les Tibétains se servent quotidiennement de leurs mâlâs pour réciter leurs mantras et leurs prières.

De nos jours, les croyances populaires érigent les bracelets mala et les colliers rudraksha en des bijoux de protection et porte-bonheur aux valeurs spirituelles. Corrélés au pouvoir des cristaux, les malas en pierres naturelles sont alors une source importante d’énergies spirituelles. Ils pourront vous apporter l’aide dont vous avez besoin pour :

-        dépasser des blocages ou des traumatismes

-        identifier des schémas toxiques et y mettre fin

-        apporter plus de joie, d’abondance et d’Amour dans votre quotidien.

Mantras et symboliques liées aux colliers mâlâ

Qu’est-ce qu’un mantra ?

Les mala sont donc utilisés pour réciter les mantras hindouistes, bouddhistes ou jaïnistes. En Sanskrit, mantras signifie « délibération, maxime ; hymne sacré, formule mystique, incantation magique ». C’est une formule condensée, souvent une phrase formée d’une série de syllabes, qui est répétée sans cesse, selon un certain rythme, lors de séance de méditation ou à des fins religieuses.

Les pouvoirs des mantras proviennent des sons que nous devons produire pour les réciter. Très souvent, les sons sont liés à une divinité. En émettant un son, nous produisons aussi des vibrations et une résonnance qui, selon les croyances bouddhistes, permettent de modifier l’environnement interne et externe de la personne qui les dit. Aussi, il est très important de répéter correctement, avec justesse, le mantra en question.

Un changement dans l’environnement interne et externe signifie que les transformations s’opèrent à l’intérieur de la personne qui récite le mantra (ancrage, prise de conscience, plus de confiance…), mais aussi à l’extérieur dans ses relations avec les autres, dans les énergies qui l’atteignent, etc. Le mantra vous aidera à calmer un mental trop présent. Bien qu’il soit aussi utilisé pour protéger, invoquer ou célébrer des divinités, le premier bienfait du mantra va envers le récitant. Cela lui apporte une paix intérieure, une ouverture d’esprit, une aura bénéfique à bien des égards au quotidien. Les sons des mantras ont la réputation d’être bénéfiques pour le corps et l’esprit, c’est pour cela qu’ils sont un excellent support de méditation.

Au-delà de la spiritualité qui leur est associés, réciter un mantra permet de libérer la conscience, de protéger, mais aussi de guérir des traumatismes ou des blessures. Comme des prières, les mantras sont là pour vous guider, vous apaiser et vous apporter une certaine sagesse. Il existe des mantras à utiliser dans plein de situations différentes. Porteurs de très belles énergies, les mantras s’accordent parfaitement avec les énergies des pierres semi-précieuses pour élever votre niveau vibratoire. Ainsi, vous pouvez porter votre collier ou votre bracelet bouddhiste chaque jour pour bénéficier du pouvoir des cristaux puis, lors de vos méditations ou de vos rituels de prières, vous en servir pour réciter vos mantras.

La symbolique des 108 perles

Chaque mala bouddhiste est composé de 108 perles (la plupart du temps de diamètre compris entre 6 et 8 mm) aussi appelées grains ou graines. Ces perles peuvent être fabriquées à partir de divers matériaux naturels : pierres ou essence de bois sont les plus utilisées. Par exemple, vous trouverez beaucoup de mâlâ en pierre de jade, oeil de tigre ou quartz rose, d'autres en bois de santal. Le chiffre 108 possède une symbolique très forte dans les traditions spirituelles indiennes.

Tout d’abord, 108 est le résultat de 9x12. 9 est le chiffre du savoir, de l’altruisme, de la compassion et du dévouement. L’astrologie dénombre 9 planètes et le Gange, fleuve principal et hautement spirituel de l’Inde, possède une latitude de 9 °. 12 quant à lui est un chiffre qui rappelle le temps, mais aussi le corps humain puisque celui-ci possède 12 vertèbres thoraciques et 12 méridiens énergétiques. En astrologie on dénombre 12 maisons et le Gange est sur une longitude de 12 °.

108 est aussi le nombre du pouvoir de guérison de l’âme que l’on obtient notamment grâce à Pranayama, la méditation qui permet d’atteindre l’éveil en 108 respirations. Shiva possède 108 noms, on décompte 108 péchés et 108 vertus dans le bouddhisme, 108 postures de yoga et 108 mudras de Bouddha. Enfin, Bouddha a dû subir 108 épreuves pour atteindre l’éveil spirituel.

Dans l’hindouisme, le 1 est le chiffre de Dieu, 0 est celui du vide et 8 celui de l’infini. Ici 108 représente la vie et l’Univers : le rien et le grand tout, qui se renouvelle dans un cercle naturel infini.

Par ailleurs, les guirlandes de fleurs que les bouddhistes ou hindouistes offrent aux divinités sont aussi appelées mâlâ. Réalisées avec du souci ou du jasmin, ces parures de fleurs symbolisent la dévotion des fidèles à leurs dieux. Véritable art traditionnel indien, les artisans sont appelés mâlâkâra et forment une caste.

Composition originale de ces « chapelets tibétains »

Un mâlâ original, que l'on appelle parfois bracelet tibétain ou collier tibétain, est toujours composé de la même façon.

D’abord on y trouve une amulette ou un repère « chatumaharaja ». Celle-ci peut prendre différentes formes telles qu’une pierre plus grosse ou un pendentif symbolique. Nous avons choisi de privilégier des amulettes métalliques sur lesquelles figurent une fleur de lotus, le « Aum » ou un bouddha afin d’augmenter la puissance des bijoux.

Ensuite les grains, qui sont les perles de bois ou en pierre qui composent le mâlâ. Nous associons parfois plusieurs cristaux afin, là aussi, de décupler le pouvoir du collier. En liant des pierres qui agissent de façon complémentaire, vous avez de plus grandes chances de ressentir des effets importants sur votre façon de penser et ainsi de manifester des changements profonds dans votre vie.

Entre les grains, on trouve des marqueurs, notamment sur les mâlâs longs. Ceux-ci sont placés surtout dans un but esthétique. Ils aident aussi dans le décompte des récitations.

Le mâlâ a un caractère sacré, car l’ensemble des matériaux utilisés pour le réaliser proviennent de la Terre et appellent ainsi les sens et l’esprit. Que ce soit par le biais de la méditation pure ou par l’effet diffus des pierres au quotidien, le mâlâ agit sur notre état d’esprit. Il libère l’esprit des tensions et des blocages ponctuels pour ainsi permettre un retour au calme de l’esprit et donc des énergies. On se recentre, on se reconcentre. Cette connexion plus profonde à votre corps et à votre esprit est indispensable pour réussir un travail introspectif. Et ainsi vous rapprocher toujours plus de la meilleure version de vous-même.

Collier Mâlâ ou Bracelet Mâlâ ?

La particularité des mâlâ c’est qu’ils peuvent se porter autant en collier mâlâ qu’en bracelet mala.

Les mâlâs longs se portent autour du cou ou autour du poignet en faisant plusieurs tours. En fonction du diamètre de votre poignet, vous pourrez faire 4 ou 5 tours. Les effets sont les mêmes et la puissance ressentie aussi. C’est simplement une question de confort et d’esthétique.

On trouve aussi des mâlâs plus courts, qui se portent directement en bracelet mâlâs. Bien que ce ne soient pas des mâlâs originaux destinés à compter les répétitions de prières, ils sont construits sur le même modèle (avec une amulette et des marqueurs) et portent aussi la puissance des énergies des pierres. Autrement dit, même s’ils sont plus petits, ils sont tout aussi puissants.

Aussi, plus vous multipliez le nombre de pierres, plus les effets de celles-ci sont forts. Ainsi, un mala long aura des effets plus importants sur vous. Vous pouvez le porter à droite ou à gauche, comme vous préférez, même si les hindouistes considèrent le côté gauche comme impur.

Comment utiliser un mâlâ ?

Au quotidien

Au quotidien, lorsque vous le portez, les pierres du mala diffusent leurs énergies au contact de votre peau. Portez donc votre collier sous vos vêtements, au plus proche de votre cœur, pour plus d’efficacité. En bracelet, le mâlâ est tout aussi efficace. Plus vous porterez votre mâlâ, plus vous ressentirez les effets des cristaux et des mantras. Choisissez un mantra en fonction des vertus des pierres de votre mâlâ.

Utiliser son Mâlâ Tibétain pour méditer

Pour utiliser le mala tibétain, hindouiste ou bouddhiste durant votre méditation ou vos rituels, commencez par entrer dans un profond état de concentration en respirant profondément. Lorsque vous décidez de commencer les récitations du mantra que vous avez choisi, tenez votre mala dans la main droite. Avec votre pouce droit, repérez la première pierre, récitez le mantra puis faites glisser la pierre pour passer à la suivante et répéter votre prière. Recommencez jusqu’à avoir fait le tour complet du collier mâlâ (ou bracelet mâlâ).

Si la manipulation n’est pas simple, vous pouvez tenir le mâlâ bouddhiste de la main gauche, comme dans la tradition bouddhiste, et faire glisser les grains avec votre pouce et index droit, toujours. Répéter le mantra plusieurs fois d’affilée va activer son pouvoir. De plus la répétition d’une même phrase permet d’entrer dans un état de méditation plus profond puisque vos pensées sont toutes dirigées au même endroit. Vous devenez alors imperturbable et évacuez les énergies toxiques, relâchez votre esprit pour vous sentir plus léger et présent à la fin de votre séance.

Comment entretenir et purifier son mala ?

Entretenir un mâlâ en bois ou en pierre

Le mala en bois n’a pas besoin de purification particulière. Le simple fait de le porter régulièrement et de l'utiliser souvent pour réciter vos mantras permet d'entretenir ses énergies. Vous pouvez aussi l’exposer à la fumée d’encens ou aux sons d’un bol tibétain pour lui redonner de la puissance et réactiver les mantras.

Si vous avez un mâlâ en pierre, il faudra en revanche le purifier plus ou moins régulièrement en fonction des pierres. Ici l’importance de la purification est double : elle permet de décharger les pierres des mauvaises énergies accumulées et, de ce fait, d’amplifier la puissance des mantras récités.

Pour purifier vos pierres, faites-les d’abord tremper dans un bol d’eau salée pendant quelques heures puis exposez-les à la lumière du soleil ou de la lune (en fonction des pierres, nous vous invitons à lire nos articles détaillés sur chaque pierre) pour les recharger. Vous pouvez aussi vous servir des encens et d’un bol tibétain pour purifier et recharger vos pierres. Faites attention, l’eau peut altérer certains éléments métalliques de votre bijou et certaines pierres comme le grenat ou la Célestine ne supportent pas l’eau. Aussi, renseignez-vous bien si la pierre que vous souhaitez purifier résiste bien aux rayons du soleil. Notre article sur la purification des pierres vous donnera plein d’autres astuces pour prendre soin de vos cristaux et entretenir leurs pouvoirs correctement.

Quand porter votre collier tibétain ?

Si les pierres ne sont pas trop puissantes pour vous, vous pouvez porter votre mâlâ en pierre chaque jour pour bénéficier de ces effets de manière prolongée. Restez attentif aux effets pour identifier le moment où vos pierres ont besoin d’être rechargées. Notez qu’un mala en obsidienne n’a pas besoin d’être rechargé, car la pierre rejette instantanément les énergies qu’elle aspire.

Nous préconisons toujours de purifier vos bijoux en pierre dès que vous les recevez. Cela permet de les décharger des énergies accumulées depuis l’extraction des pierres jusqu’à son arrivée chez vous. Les différentes personnes impliquées dans le processus d’importation, de création puis de livraison des mala ajoutent en effet leurs énergies aux pierres. Pour que votre collier mâlâ ne soit pas altéré par les énergies autres que les vôtres, il est donc préférable de procéder à une purification avant de le porter.

Conclusion

Pour conclure, un bracelet mâlâ (ou collier) est un accessoire puissant pour vous connecter à votre Moi profond et dépasser vos peurs, vos blocages, vos traumatismes à différentes échelles et ainsi pouvoir vivre une vie plus apaisée et joyeuse en développant votre spiritualité. En choisissant un collier tibétain (malas) en pierre, vous associez le pouvoir de celles-ci avec la puissance des mantras récités et obtenez ainsi un bijou superpuissant qui vous guidera au quotidien. En fonction des pierres que vous choisissez, vous pouvez travailler sur différentes thématiques et chakras. Votre ancrage, votre concentration, votre créativité, la confiance que vous avez en vous, vos relations avec les autres, votre ouverture d’esprit, sont autant de thématiques sur lesquelles vous pourrez travailler avec un collier mâlâ bouddhiste.

Rejoignez le club Namasté